Friday, Avril 5, 2013 est une journée importante. A partir de ce jour, le monde a 1000 jours pour répondre aux engagements pris avec les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Il ya beaucoup de buzz autour de la MDGMomentum #. C'est un bon moment pour les personnes handicapées de faire le bilan.

Au tournant du siècle, le monde discuté et délibéré sur les OMD. Les 8 objectifs unifiés dans le monde - gouvernements, agences de développement, la société civile sur des questions clés telles que la pauvreté, l'éducation, la santé, le sexe, l'environnement et ainsi de suite. Cependant, malgré le fait qu'un pourcentage important de la population mondiale (près de 10 pour cent) a été touchée par le handicap, il n'y avait aucune mention du handicap dans la réalisation des OMD - pas dans les objectifs eux-mêmes, ni dans les indicateurs. Et ce, malgré le lien bien établi entre le handicap et la pauvreté, le fait que les enfants handicapés sont ceux qui se sont laissés derrière, le fait que les femmes handicapées sont encore plus marginalisés et victimes de discrimination multiple et ainsi de suite.

Ce fut autant une réflexion sur le monde du développement comme il était sur le mouvement des personnes handicapées se.

Bien que, des mesures ont été prises par la suite pour s'assurer que le handicap a été pris en considération dans la mise en œuvre des OMD, il ne serait pas exagéré de dire que des progrès ont été beaucoup inférieur aux attentes du mouvement des personnes handicapées dans le monde entier.

Dans les 2 dernières années, des discussions sur les OMD manquantes de la marque déclenché des discussions sur le cadre post-OMD. Cependant, comme l'énergie de plus en plus ont été dépensés pour l'après-2015 ordre du jour, il y avait une autre école de pensée qui invite à la prudence, qu'il y avait encore un peu de temps pour réaliser des progrès significatifs. Et du vendredi Avril 5, nous avons encore 1000 jours pour le faire.

Aujourd'hui, l'Organisation mondiale de la santé affirme que 1 milliard de personnes, soit 15 pour cent de la population mondiale vit avec un handicap. De ce montant, 800 millions ou 80 pour cent vivent dans les pays du Sud. Les personnes handicapées représentent 20 pour cent des plus pauvres du monde. Dans ce scénario, il est non seulement impératif que le handicap est intrinsèque aux processus de réalisation des OMD dans la mesure du possible, d'ici 2015, mais aussi pour souligner le fait que le handicap doit être une partie importante des débats, des discussions et des résultats de la poste -2015 agenda du développement. Pour ce faire, il est important que le mouvement des personnes handicapées délibéré sur les points suivants:

Regardez Sud: Comme mentionné précédemment, 800 millions de personnes handicapées vivent dans les pays du Sud. Les OMD et l'après-2015 frameworkmean et se traduira par plus de ces 800 millions. Pourtant, leurs voix ne sont nulle part dans la scène. Cela a été une déception dans le mouvement de la société civile plus en prise avec les OMD et les processus postérieurs à 2015 en général. La préface de «Façonner l'avenir de nos partagés delà de 2015: Perspectives des pays du Sud", publié par Wada Na Todo Abhiyan dit: «Parmi les plus fortes critiques de la réalisation des OMD est qu'ils ont été conçus de façon arbitraire, de manière non transparente et non-inclus dans l'hémisphère Nord, sans réelle implication ou la propriété de soit les populations pauvres et exclues, les sociétés civiles et les gouvernements nationaux, même dans les pays de l'hémisphère Sud."

Il ya une surtension définie dans le plaidoyer par les organisations des pays du Sud dans les processus des OMD poste et il n'y a aucune raison pour que cela ne devrait pas vrai pour le mouvement des personnes handicapées ainsi. Les personnes ayant des expériences vécues de la pauvreté, de l'indignité et le manque d'infrastructures de base devraient se parler et ne pas avoir d'autres parlent en leur nom. C'est difficile étant donné qu'il doit y avoir des fonds disponibles pour les dirigeants des pays du Sud de se rendre aux réunions et délibérations.

L'inclusion des personnes handicapées dans le Groupe de haut niveau des Nations Unies sur les post-OMD: Bien que très tard dans la journée, depuis le panneau doit soumettre le signaler le mois prochain (mai 2013), il est toujours essentiel que le mouvement des personnes handicapées continuera à rappeler aux personnalités éminentes sur le panneau pour ne pas oublier d'invalidité. Cependant, la dernière réunion du Groupe de haut niveau à Bali, où le handicap n'a trouvé aucune mention dans le communiqué officiel, a créé de graves appréhensions.

S'engager avec le mouvement de la société civile dans la plus grande OMD et post-OMD: La critique la plus commune du mouvement des personnes handicapées a été son aliénation par rapport au mouvement de la société civile plus, malgré le fait que le handicap est une question transversale. Maintenant que les leçons ont été tirées après l'omission du handicap dans la réalisation des OMD, il ya une énorme responsabilité sur le mouvement des personnes handicapées afin de s'assurer que les OSC sont dominants inclure le handicap dans leurs activités de plaidoyer, de sorte que les organisations sexes parler des femmes handicapées; défenseurs des droits des enfants parlent sur les enfants handicapés, et ainsi de suite.

Réunion de haut niveau sur le handicap et le développement: L'une des étapes les plus importantes dans le mouvement des personnes handicapées dans le monde entier sera la prochaine assemblée des Nations Unies de haut niveau sur le handicap et le développement à New York le 23 Septembre 2013. Cette réunion nous l'espérons, donner le ton pour l'inclusion des personnes handicapées dans les processus des OMD et autres dans le prochain post-OMD-cadre. Cela a été surnommé par de nombreux dirigeants comme a'once à l'occasion d'une vie ». Il est de l'essence ici et il est très important de s'assurer que la Réunion de haut niveau ne se dilue et que les gouvernements prennent cette rencontre très au sérieux et envoyer le plus haut niveau de délégation possible. La nécessité d'assurer une forte document final ne peut pas être surestimée.

Connexion entre la Réunion de haut niveau, ouverture du débat de l'Assemblée générale et l'événement spécial sur les OMD: La Réunion de haut niveau sur le handicap et le développement est suivi par l'ouverture du débat de l'Assemblée générale le 24 Septembre 2013 et l'événement spécial sur les OMD le 25 Septembre 2013. Les dirigeants du mouvement des personnes handicapées se penchent maintenant sur la possibilité de relier ces trois événements très importants. Une forte demande qui a surgi à partir de certaines des voix les clés du mouvement des personnes handicapées mondiale que les résultats de la Réunion de haut niveau devrait figurer dans les discours et les délibérations des 2 prochains jours.

Collaboration avec les gouvernements nationaux: Il est très essentiel de motiver les organisations de personnes au niveau national et local handicapées à inciter leurs gouvernements à prendre les questions de handicap avec le sérieux qu'elles méritent. A la fin de la journée, lorsque les processus des OMD dans les deux dernières années et l'agenda post-2015 sont discutées, ce sont les gouvernements qui soutiennent ou s'opposent en fonction des priorités de leur pays. Le handicap est une question non-politique, dans l'ensemble. Par conséquent, les chances de celui-ci étant opposés sont moins. Cependant, la probabilité de ne pas faire cela à la majorité des countries'list des priorités est beaucoup plus élevé. Par conséquent, le plaidoyer au niveau national devient primordiale.

Le handicap comme une question de développement: Le fait que le handicap est une question transversale a dans l'ensemble été bien établi. Mais le nouvel argument avancé par les défenseurs des droits des personnes handicapées, c'est que ce n'est pas seulement une question de droits, mais aussi un problème de développement. Par conséquent, il doit être envisagé dans cette optique aussi bien. Il s'agit d'une réflexion relativement nouvelle, mais avec beaucoup de mérite. Les dirigeants du mouvement des personnes handicapées, en particulier du monde en développement, devraient être incités à boire cette pensée et de l'incorporer dans leur propre plaidoyer.

Aller à la base: Javed Abidi, Président de handicapés internationale du peuple (PPP) croit fermement que les droits des personnes handicapées devra être réalisé à la base et non pas à New York et à Genève. C'est un argument valable et jette un sentiment de prudence à l'soudaine, apparemment de haut en bas agenda du handicap et de plaidoyer liées. La plupart des défenseurs des droits des personnes handicapées préfèrent un mélange de bas en haut et de haut en bas mécanisme, en favorisant les bas en haut débit. C'est là que des organisations comme l'OMPH ont un rôle énorme à jouer. DPI force réside dans sa portée sans précédent au niveau local dans 130 pays et 5 régions. La plupart de ses membres sont issus du monde en développement et dans l'ensemble handicapées. Cela met aussi une énorme responsabilité sur le leadership de DPI et de ses membres à participer activement à l'OMD et post-OMD processus.

Dorodi Sharma is OSD to Chairperson, Disabled People's International.