La Banque mondiale a lancé un processus d'examen de deux ans pour revoir ses politiques de sauvegarde environnementale et sociale. Ces politiques symbolisent les valeurs fondamentales de l'institution et sont la pierre angulaire des efforts de la Banque pour protéger les personnes et leur environnement et pour assurer des résultats de développement durables.

Quelles sont les sauvegardes?

politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque mondiale sont la pierre angulaire de son soutien à la réduction durable de la pauvreté. L'objectif de ces politiques est de «prévenir et atténuer le préjudice injustifié aux gens et leur environnement dans les processus de développement». Ces politiques fournissent des lignes directrices pour Banque et l'emprunteur personnel dans l'identification, la préparation et la mise en œuvre des programmes et projets.

Ces garanties aident à voix différentes, y compris de la communauté dans le processus de prise de décision de l'institution, afin de prévenir la survenance de tout mal dans le processus de développement et à rechercher la justice lorsque le préjudice ne se produit.

Les garanties critique

La Banque mondiale a été la première organisation internationale à adopter des politiques de sauvegarde, et depuis lors il a été le modèle le plus influent, maintenant adopté par de nombreuses autres banques de développement et les gouvernements à travers le monde.

Ces politiques jusqu'à maintenant ne ont pas abordé la question des droits des personnes handicapées. Les personnes handicapées, souvent les parties les plus pauvres du monde ont été laissés sur la conception et la mise en œuvre de nombreux projets de la Banque mondiale.

Maintenant, la Banque mondiale a entrepris un examen de ses sauvegardes dans le but de réorganiser ses normes en vue d'assurer le développement durable. La Banque, dans ce processus d'examen a inclus certaines questions comme le changement climatique, les droits de l'homme, les questions de travail et beaucoup d'autres y compris le handicap pour la première fois. Intégration du handicap dans ce processus d'examen marque la réalisation de la part de la Banque que les personnes handicapées forment souvent la partie la plus pauvre et la plus vulnérable de la société dans un pays. Avec cet objectif, la Banque travaille maintenant vers un processus de revue participative, de formuler une politique claire et forte pour l'intégration des questions liées au handicap dans le processus de développement.

A la fin de l'examen, la Banque sera donc, élaborer un cadre qui établira la responsabilité et la responsabilisation à l'égard de groupes vulnérables entre la Banque et le pays emprunteur avec plus de clarté.

Cette révision donne l'occasion bien nécessaire au mouvement des personnes handicapées à modifier la structure existante de ces garanties et de tendre vers l'intégration des personnes handicapées dans le processus de développement!

première phase de consultations dans le pays:

En 2012-13, au cours de la première phase du processus d'examen, diverses consultations ont eu lieu à travers le monde. Une gamme des OSC et des intervenants de divers pays ont participé au processus d'examen, apportant leurs propres problèmes et priorités au premier plan. Beaucoup de membres de l'OMPH ont participé activement à ces consultations dans le pays. Pour lire leurs commentaires, se il vous plaît cliquez sur PDF file that opens in a new windowExternal Website that opens in a new window

la réaction de la société civile à la première ébauche du cadre

Après le rapport a été rendu public, de nombreuses réactions sur les différentes questions ont afflué. Le Centre d'information de banque (BIC) a rassemblé les préoccupations de la société civile dans un communiqué, émettent sage qui est actuellement ouvert pour approbation et signatures et sera finalement envoyé à la Banque mondiale. Un paragraphe spécifique sur le handicap dans la déclaration est la suivante:

"laisse de côté les personnes handicapées comme un groupe distinct souvent différemment affectées par les projets - Bien que le projet ne inclure les personnes handicapées pour la première fois, il ne garantit pas que les impacts uniques et différenciées des projets de la Banque mondiale sur les personnes handicapées seront évalués. par conséquent, il ne fournit pas une possibilité adéquate pour les personnes handicapées à part proportionnellement des avantages du projet et laisse ouverte la possibilité que les personnes handicapées pourraient être affectés par les projets de la Banque mondiale. en fin de compte, les personnes handicapées ont des besoins uniques qui doivent être adressée au long du projet."

DEUXIÈME PHASE DE CONSULTATIONS EN PAYS:

La Banque mondiale est actuellement dans le processus de maintien de la deuxième phase de consultations dans le pays pour recueillir des commentaires sur le projet de divers intervenants. Toutes les informations sur les consultations est disponible à www.worldbank.org/safeguardsconsultationsExternal Website that opens in a new window

Beaucoup de membres de l'OMPH ont déjà participé à la deuxième série de consultations et de leur rétroaction peut être lue ici.

Se il ya une consultation prévue dans votre pays et que vous souhaitez participer, se il vous plaît écrire à l'équipe sauvegardes examen à safeguardconsult@worldbank.org avec copie à nous au secretariat[dot]dpi(at)gmail[dot]com.

La Banque mondiale a organisé une réunion d'experts sur la gestion des risques sociaux le 19 Mars, 2015 Washington DC. La réunion comprenait des représentants des organisations des États-Unis et les organisations internationales travaillant sur les questions des groupes vulnérables. DPI a été représentée à cette réunion par son Bureau régional Directeur exécutif arabe, M. Mohammed Loutfy qui est aussi le co-fondateur de la sauvegarde de la Banque et le handicap Campagne mondiale.

Se il vous plaît cliquer pour lire le rapport de la réunion (488 KB) Word File

Se il vous plaît cliquer sur les documents suivants pour en savoir plus sur le processus:

Nous vous encourageons à visiter régulièrement cette page pour plus de mises à jour sur le processus d'examen des garanties. Pour en savoir plus, se il vous plaît écrivez-nous à secretariat[dot]dpi(at)gmail[dot]com